Sélectionner une page

KELETIGUI DIABATE

Kélétigui Diabaté (1931 à-2012) était un musicien malien, le «maître incontesté » du balafon,  et  «l’une des plus grandes figures de la musique contemporaine malienne »
Diabaté est né en 1931 dans une famille de musiciens bien connus, et a appris à jouer de la guitare et du saxophone ainsi que le balafon. Dans les années 1950, il a aidé à former l’Orchestre de la Garde Républicaine. Il est devenu un membre fondateur, en tant que guitariste, de L’Orchestre National «A» de la République de Mali.

Il a ensuite rejoint Les Ambassadeurs, le groupe du chanteur Salif Keita. Il a développé son style de jeu après avoir effectué de concert avec des musiciens de jazz américains, y compris le vibraphoniste Lionel Hampton et la chanteuse Ella Fitzgerald, lors d’une tournée des États-Unis en 1978.  Par la suite, il a souvent utilisé deux balafons ensemble, compensés  par un demi-ton.

Il travaille avec Salif Keita pour son l’album Ko-Yanet et participe aux albums de nombreux autres musiciens,  Zap Mama, Ketama et Bonnie Raitt.  Entre 1998 et 2009, il a développé une grande collaboration  avec le guitariste Habib Koité.

 

Diabaté est décédé à Bamako en Novembre 2012 à l’âge de 81 ans .

Notre première rencontre fut à Accra, chez le flûtiste De la Botri, pour une après midi musicale.

Notre trio fut alors invité à rejoindre un autre musicien malien pour un concert à l’Institut français de Bamako quelque mois plus tard.

Arrivé le premier, nous avons démarré  tous les deux la répétition. Kélétigui Diabaté m’a ainsi offert un morceau de sa composition, un enregistrement live unique.

Hélas dans la nuit le maître est décédé.

Que la terre lui soit légère.

bd6e66427b0abfabfe34b5e73c963b08AA