Sélectionner une page

VICTOR DEME

Victor Démé est originaire de  Bobo-Dioulasso, au Burkina Faso, né en 1962. De famille mandingue, il a hérité la musique par sa mère, une griote sollicitée pour les grands mariages et les baptêmes à Bobo-Dioulasso dans les années 1960. Elle lui a légué cette voix poignante. De son père, il a reçu un autre savoir-faire qui se transmet de génération en génération dans la famille Démé: la couture. la famille est exilée à Abidjan en côte d’Ivoire.Il se forge une réputation dans les clubs ivoiriens,grâce à sa voix particulièrement chaleureuse. Il revient à Bobo en 1988. Il remporte le concours du Centre Culturel Français de Bobo-Dioulasso organisé en partenariat avec RFI en 1989, et le premier prix de la Semaine Nationale de La Culture dans sa catégorie, en 1990. Dans les années 1990, il se classera souvent dans les cinq premiers de cette compétition nationale. Alors que Victor Démé est devenu un chanteur populaire au Burkina, de graves accidents du destin l’éloignent de la musique pendant plusieurs années. Heureusement, Victor Démé continue en parallèle à affiner ses propres compositions, et il se lie d’amitié avec Camille Louvel. En 2007, celui-ci et le journaliste David Commeillas en reportage à Ouagadougou, produisent ensemble son premier album…à 46 ans.

Depuis les tournées se sont enchaînées en Afrique, Europe, Japon…

 

Victor Démé m’a accueilli à Bobo Dioulasso, et m’a proposé très vite de participer à quelques concerts, où ma mandoline apportait un note exotique. Lors de mon premier concert sur la scène de l’Institut français, il est venu interprêter une chanson française, » Aline », alors qu’il ne chante qu’en dioula habituellement.

Lors de sa tournée en France je fut cité à chaque concert dans l’introduction à la chanson dans laquelle il appelle les jeunes à revenir au pays fiers de leur Burkina :  » Erwann est venu au Burkina jouer du balafon et vous vous fuyez vers l’Europe ?

Depuis plusieurs année ses conseils me sont précieux, et la chaleur de sa voix un enchantement, aussi bien sur scène que dans nos cours respectives pour des boeufs amicaux.